mercredi 29 juin 2016

Les voies de la politique internationale sont impénétrables


Les voies de la politique internationale sont impénétrables


Mes réflexions suite aux révélations concernant les relations familiales d’Omar Mateen et des frères Tsarnayev avec la CIA



Ce n'est pas la première fois que les terroristes ont des relations avec la CIA, c'est même plus loin que la fondation d'Al Qaeda en Afghanistan. En 1983, je me sens oblige de démissionner de la marine libanaise à cause de mes critiques acerbes contre les généraux commandants les Forces Armées au Liban et les chefs du Second Bureau, depuis les débuts des guerres libanaises ; à cause de leurs politiques corrompues, alors que j’étais, entre autres, chef du bureau de liaison avec les Forces américaines au Liban. En 1984, les nouvelles des attaques terroristes contre les quartiers généraux de troupes américaines et françaises me firent frissonner car je dormais presque toutes les nuits à mon poste qui a explosé avec un des camions piégés.
 

Les Américains firent bombarder les "terroristes" avec les canons du New Jersey, sauf qu'ils étaient inertes ! Les Libanais appelèrent le New Jersey, "New Jersa" (ou nouvelle honte), car ils n’étaient pas idiots. Quant aux Français, ils envoyèrent quatre avions bombarder une ferme "terroriste" dans la Bekaa et tuèrent... une chèvre ! J'appris plus tard que ces prétendus terroristes avaient été prévenus, par le petit oiseau avant l'attaque. Je retiens donc mes commentaires. Que dirions-nous des terroristes d'aujourd'hui encore et toujours lies aux services secrets?
Roger AKL 

lundi 27 juin 2016

L'activation du Traité de Sèvres

L'activation du Traité de Sèvres

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


Ceux qui ne croyaient pas que le Traité de Sèvres appartenait à l'avenir et avaient l'impression qu’il n’avait plus de sens, ont déjà des problèmes avec les revendications du Kurdistan, puisque celui-ci estime que sa délimitation est celle que fournit son cadre et la carte de Wilson. 
Mais arrive maintenant l’Arménie Occidentale, bien que toujours occupée, et dont le gouvernement et le parlement ont ratifié la signature du Traité de Sèvres. C’est-à-dire que 2016 vient compléter les données de 1920 pour montrer premièrement qu’elle a un statut juridique et deuxièmement qu’elle revendique tout ce que prévoit le Traité de Sèvres. Cela vient donc renforcer la Proclamation des peuples autochtones de 2007, décision historique qui concerne un texte historique. 
La nouveauté de ce processus est prévue par le droit international, mais maintenant on en vient à sa mise en œuvre. Aussi ceux qui sont citoyens de l'Arménie Occidentale participent activement à cette décision puisque par leur existence ils donnent vie à un organisme gouvernemental qui a commencé à compter sur ses responsabilités pour l'avenir et n’attend pas tout des autres. Cette décision complète la décision et la reconnaissance du génocide des Grecs du Pont, par l'Arménie et par l'Arménie Occidentale précédemment. 
Nous avons donc un texte historique qui permet de construire l'avenir d'un Etat qui revendique ses territoires patrimoniaux suivant le cadre institutionnel de l'époque. En conséquence, cette ratification du Traité de Sèvres ouvre la voie à d'autres, pour le Kurdistan et le Pont.

vendredi 3 juin 2016

MENSONGES, GROS MENSONGES ET LES MEDIAS

MENSONGES, 
GROS MENSONGES 
ET LES MÉDIAS

Le n°22 de la revue "Europe & Orient" paru le 30 juin.

EAN : 9782917329870, 15x24, 136 pages
Éditions SIGEST

Livraison en France et à l'étranger.


SOMMAIRE
La Question arménienne et la lampe d’Aladin
Varoujan Sirapian
Ces mots qui tuent
Hélène Richard-Favre
Comment le discours médiatique a mis à mort le peuple syrien
Sharmine Narwani
Justice pour la Syrie
Léon Camus
Langues de pouvoir
François-Bernard Huyghe
La révolution Chomsky
Slobodan Despot
Migrants : le rôle des ONG
Clémence Houdiakova
Civilisation européenne
T. S. Kahvé
Le temps des aveux
Jacques Sapir
Aveuglé par son idéologie, Fabius a privilégié le « ni-Bachar, ni-Daech »
Éléonore de Vulpillières
Les génocides arménien et juif devant le Conseil constitutionnel
Damien Viguier
Erdogan, les réfugiés syriens et le nettoyage ethnique
Erwan Kerivel
Erdogan et ses alliés
Hervé Le Bideau
Garo Paylan, un député courageux.
MAFP
La Turquie n’est pas à l’abri d’une guerre civile
Hamit Bozarslan
Pourquoi deviner Poutine est si difficile pour le renseignement des É-U ?
Sputnik
« Il faut désormais reconnaître le Haut-Karabagh »
Valérie Boyer
Des parlementaires français à Bakou ?
Laurent Leylekian
Les lobbyistes de l’Azerbaïdjan
Sedrak Mkrtchyan & Suren Sargsyan
Défendre l’indéfendable, à tout prix.
Varoujan Sirapian
Retour d’Iran
Alain Corvez
« La France n’a fait que commettre des crimes contre le peuple syrien »
Bassam Tahhan
Quand la Russie prend congé
Israël Adam Shamir 
Libération et revanche des yézidis
Christophe Chiclet
L’antisémitisme, arme d’intimidation massive.
Bruno Guigue
Diana Johnstone : « Clinton est vraiment dangereuse »
Grégoire Lalieu
Panama Papers
Jean-Michel Vernochet
Fondements stratégiques de l’analyse
Nikos Lygeros
Valls et le CRIF
UJFP
Juppé : Arrogance et autisme.
Général Henri Pinard Legry